• Crépuscule Tome 1: La Tempête - Chapitre II

     

     Chapitre II

    La Prophétie

       Le crépuscule s'était métamorphosé en un magnifique ciel nocturne, constellé de minuscules étoiles étincelante au Clair de Lune. Nuage Tempête étais dressé devant celui-ci, à admirer ses magnifiques dégradés noirâtres. Elle avait passé le reste de la journée à se promener sur leur territoire, avec son nouveau mentor. C'était ça première veillée en tant qu'apprenti, et elle était déjà épuisée. Le camp étais désert, et une atmosphère glaciale y régnait. L'apprenti eu l’impression que des lunes s'étaient écoulées depuis le retour de la dernière patrouille de nuit, qui avais eu lieu quelques heures plus tôt. Soudain, des fougèrent frémirent près d'elle,ce qui l'a fit aussitôt sursauter.

    << Qui es-tu ! Feula-t-elle le pelage en bataille.
    - hey, du calme, ce n'est que moi, lui répondis calmement une petite chatte brune.
    - Ah c'est toi nuage de Foudre ! Tu m'as fais une des ses peur ! Tu ne devrais pas être couchée depuis longtemps ?
    - Bha... J'ai voulu ranger les réserves de remèdes, mais ensuite je n'ai pas trouvée sommeil... Je me suis dis qu'un peu de compagnie te ferais du bien ?>> Miaula-t-elle timidement. Nuage de Tempête la considéra un instant de ses grands yeux ambrées avant de ronronner bruyamment.
    << J'ai de la chance de t'avoir>>
    Nuage de Tempête fixait les étoiles, consternée par leur couleur étincelante. Elle se sentait si paisible, là, dans la plaine, accompagnée de l'être le plus cher à ses yeux. Elle avait l’impression d'êtres comme envoûtée par le ciel bleuté, et ses éclats rayonnants. Elle se sentit soudain étouffée par sa grandeur. Elle eut l’impression que celui-ci l'enveloppait tout autour d'elle. La fourrure en bataille, elle jeta un œil il à sa sœur: elle était paisiblement installée, et contemplait les étoiles. Nuage de Tempête eu de plus en plus de mal à respirer, au point qu'elle cru que sa fin était arrivée. Le décors se métamorphosa en une immense plaine qui lui semblait infini. Les étoiles dansaient sous ses yeux médusés, formant petit à petit une silhouette féline.
    << Qu...Qui es-tu ? Qu'est-ce...qu..qui m'arrive ?>> Articula-t-elle difficilement. Chaque mots semblaient lui coûtait. Elle sentit soudain une force immense la transpercer. Elle eu alors l’impression de pouvoir courir pendant des heures sans se fatiguer. Puis elle vit le félin étoilé se rapprocher d'elle, laissant derrière elle des lignes étoilées.
    << Trouver l'élue... Qui rassemblera le L'ombre..et la Lumière, nous... comptons sur... vous.>> Sa voix était infiniment douce, comme venue des étoiles. Nuage de Tempêtes eu envie de lui poser une multitude de questions qui l'a rongeait de l'interieur, mais l'esprit des Astres s'étais évaporer en une pluie d'étoiles.
    Ombre et Lumière ? Qui ça nous ? Je ne comprend rien ! Se dit-elle avec rage.
    Quand elle rouvrit les yeux, elle était de retour dans la petite clairière. Elle titubais d'épuisement, si bien qu'elle eu du mal à tenir sur ses pattes.
    << Tout vas bien, Tempête ? Demanda sa sœur, intriguée.
    - Oui oui, je suis juste ... Épuisée >> Finit-elle par miauler.
    Que... Que voulait-elle me dire ? Était-ce une membre du clan des etoiles ? Pourquoi s'est-elle adressé à moi ? Est-ce que Nuage de Foudre a vue la même chose que moi ?
    Elle jeta alors un œil à sa sœur, qui, ne semblait pas avoir bougée d'une moustache de la nuit.
    Non, c'est pas possible Se dit-elle, elle n'est même pas fatiguée... mais qu'est-ce que ça veut dire, alors ? Pourquoi moi ? Oh clan des étoiles, aidez moi !
    La nuit avait cessé, le crépuscule avait repris place et reflétait sa lumière dans la petite plaine du camp. A part la déchirure orangée de celui-ci, le ciel était d'un bleu intense, et aucun nuage y faisait face. La mauvaise saison avait laissé place à celle des feuille verte, la plus gai et la plus giboyeuse. Nuage de tempête vit avec horreur qu'elle s'était endormie. Elle s'étira longuement, et remarqua que sa sœur n'était plus là. La patrouille de l'aube s’apprêtait à partir, quand Flocon qui venait de sortir de la tanière des apprenti, l’interpella.
    << Je sais que tu dois être épuisée, tu veux aller te reposer ? >> Nuage de Tempête se sentit soudain coupable de devoir lui mentir sur le fait qu'elle s'était endormie.
    << Non, ça ira merci. Je suis prête pour ma première journée en tant qu'apprentie ! >> Menti-elle. En réalité, elle était épuisée.
    << Ahah, quel enthousiasme ! Tant mieux, car aujourd'hui nous partons chasser >>

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :